Les chantres

QU’EST CE QU’UN CHANTRE ?

Lorsque nous évoquons les « chantres » de nos églises, nous avons bien souvent coutume de nous référer à une catégorie précise du ministère de la louange, à savoir les premiers chantres (appelés aussi conducteurs de louange). Mais sont-ils les seuls chantres du ministère ? Et doivent-ils endosser individuellement cette responsabilité spirituelle ?

Si l’on se réfère au principe décrit dans la Bible, il est important de constater qu’aucune distinction spirituelle n’est faite entre le musicien, le choriste et le premier chantreEn effet, tous sont des Lévites (tribu d’Israël dédiée au service du temple [Nombres 3:6-13]) officiant dans le ministère du chantre. Ils ont donc tous la même responsabilité ecclésiastique et l’on devrait d’ailleurs tous les considérer comme des chantres à part entière. Il est, à ce titre,  essentiel pour eux et pour la bonne santé du ministère, que chacun – eux comme l’assemblée – ait pleinement conscience de leur responsabilité.

Effectivement, il est important pour le bon fonctionnement de ce ministère que tous les membres comprennent que le premier chantre n’est pas le seul à devoir s’armer spirituellement, puisqu’ils amènent tous ensemble l’assemblée à l’adoration. Ainsi, ces trois catégories de chantres doivent être unis vocalement, musicalement, mais aussi et surtout spirituellement, pour que leur temps de louange et d’adoration soit efficace.

Trois catégories de chantres différentes mais complémentaires :

D’après le texte d’1 Chroniques 25, un chantre peut être :

  • premier chantre : chanteur appelé et qualifié par l’Esprit Saint pour mener l’assemblée à l’adoration ;
  • chantres choristes : chanteurs appelés et qualifiés par l’Esprit Saint pour accompagner le premier chantre en apportant de la musicalité et favoriser ainsi la direction de l’assemblée vers l’adoration ;
  • chantres munis d’instruments : musiciens appelés et qualifiés par l’Esprit Saint pour supporter le message des chantres par leurs instruments. [cf. 1 Chroniques 25]
Et dans tous les cas, ils doivent être habiles ET consacrés à Dieu. Comme nous l’expliquent les  textes de Nombres 3:12 et 1 Chroniques 9:33, les chantres sont, dans la Bible, des Lévites choisis par Dieu, Lui appartenant et œuvrant continuellement dans le temple. Ils n’ont donc aucune autre fonction que celle d’amener le peuple à glorifier Dieu. 
  • Comment pouvons-nous aujourd’hui évoluer dans ce ministère de chantre ? 
Avant de vouloir exercer dans ce ministère, il nous faut tout d’abord comprendre ce que cela implique. Celui qui intervient dans un ministère quelqu’il soit est un ministre et ce terme (ministre) provient du grec diakonos qui signifie « serviteur ». Autrement dit, lorsqu’une personne est appelée à œuvrer en tant que ministre, elle est tout simplement choisie pour être dédiée au service de l’autre. Et sur le plan religieux, cela implique que ce ministre n’a pas d’autres fonctions que celles de rendre service à son église, puisqu’il a été appelé par Dieu pour accomplir une fonction précise et définie par Lui. Pour intégrer ce ministère (ou un autre), il faut donc avoir reçu l’appel de Dieu ET avoir conscience des responsabilités qui en découlent. (cf. la parabole des talents dans Matthieu 25:14-30) Enfin, n’oublions pas que le don du chantre, don spirituel accordé par l’Esprit Saint, a pour unique but de faire croître spirituellement l’église de Dieu. En clair, ce don peut être plaisant et le chantre peut ressentir de la joie ou même éprouver un saint désir de s’améliorer dans son domaine. Pour autant, son don devrait être au service de l’église. En effet, les textes de Romains 12:1-8 ou 1 Pierre 4:10 nous explique clairement qu’un don spirituel n’est pas pour notre épanouissement ou nos besoins personnels, mais plutôt pour l’édification de l’église. Un chantre qui garde ces principes en tête et se laisse guider par l’Esprit recevra assurément la puissance divine pour lui permettre de mener à bien sa mission !
  • Le mot de la fin…
Le ministère du chantre revêt une importance particulière. En effet, il y aura bientôt une scission entre les vrais adorateurs et ceux qui ne le sont qu’en apparence. Et les chantres appelés par Dieu permettront à chacun de se révéler selon qu’il adore ou non Dieu. Jean 4:23 déclare que « l’heure vient et elle est déjà venue ou les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » Enfin, gardons en mémoire les paroles d’1 Pierre 4:11 « si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance aux siècles des siècles. Amen ! »

Nous ne prétendons pas que tout ce que nous venons de vous présenter est l’unique façon de considérer ce thème. Nous partageons simplement ici la compréhension que l’association (éclairée par son pasteur référent) a des sujets liés à la louange et l’adoration à la lumière des Ecritures et de l’Esprit saint qui nous conduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *