Les Lévites 2/3

LES LÉVITES : LES CHANTRES DE L’EPOQUE (partie 2)

 Bien que les chantres/musiciens aient œuvré avant l’accession au trône de David (ex: bataille de Jéricho [Josué 6]), c’est bien lui qui les établit officiellement à ce poste [1 Chroniques 6:31-47].

Pour ce faire, il prit parmi les maisons de Lévi trois personnes – Héman, Asaph et Ethan. Et accompagnés de leurs fils, ces premiers chefs de chantres durent conduire la louange pour le peuple. Au fil des ans les générations se succédèrent, mais cette fonction resta exclusivement au sein de ces trois familles.

Ainsi nous l’aurons compris, puisque les chantres étaient issus du milieu des Lévites, ils avaient de fait les mêmes caractéristiques que leurs frères.

  • Quel était le rôle du chantre dans l’Ancien Testament ?

Comme ses frères Lévites, le chantre était attaché à la maison de Dieu. Il logeait dans les chambres du tabernacle et s’occupait principalement des offices musicaux. Dispensé de toute autre fonction, il faisait continuellement monter vers Dieu des chants de louanges et d’actions de grâces. [Chroniques 9:33]

A titre informatif, 1 Chroniques 25:1-8 nous dévoile une liste exhaustive de chantres (ils étaient 288 !) œuvrant tous sous la direction de leur père et s’accompagnant de cymbales, de harpes et de lyres.

Ceci étant, le rôle du chantre n’était pas limité aux seuls services musicaux du tabernacle. En effet, leur présence était également indispensable lors des grands événements populaires comme les grandes fêtes annuelles (ex: la Pâque) ou les événements solennels (ex: transport de l’arche avec David, dédicace du temple avec Salomon).

Et fonction plus étonnante, les chantres pouvaient également être appelés en cas de guerre. Placés en première ligne lors d’une bataille entre Josaphat et les Moabites/Ammonites, ce sont les chantres qui, en entonnant leurs chants de louange, appelèrent l’Eternel qui délivra Son peuple de leurs ennemis. Il donna ainsi la victoire aux Israélites qui combattirent avec une arme redoutable: la louange des chantres[Chroniques 20:20-22]

De même, les sacrificateurs-trompettistes (préfigurant les chantres quelques centaines d’années auparavant) eurent un rôle capital lors de la prise de Jéricho. [Josué 6]

Toutes ces victoires  par la louange ont permis au peuple de comprendre que Dieu n’a pas besoin d’épée pour combattre en faveur de Son peuple. Ce qu’Il demande c’est l’adoration et l’obéissance de celui-ci. 

  • Devons-nous considérer que les chantres (de même que les diacres et pasteurs) sont des Lévites spirituels ?

 Il est vrai que, de nos jours, il n’existe plus de tribu d’Israël. Pour autant et si nous considérons que nous sommes le peuple de Dieu (en d’autre terme des juifs spirituels), ces fonctions mises à part sont toujours d’actualité. Une seule différence demeure : les Lévites de l’époque étaient consacrés à Dieu pour cette fonction par filiation, alors qu’aujourd’hui c’est Dieu Lui-même qui, à un moment « T », se choisit une personne qu’Il appelle à œuvrer. Si celle-ci accepte, Il révèle ensuite les dons qu’Il lui a accordés pour le bien de sa mission.

En ce sens, nos diacres, chantres et pasteurs sont bel et bien des Lévites à part entière exerçant leurs fonctions dans le temple de Dieu.

Si nous sommes d’accord avec ce principe, nous devrions avoir une réelle prise de conscience sur ce que cela implique et sur les divers changements que nous devrions apporter pour être en conformité avec les Écritures.

Nous ne prétendons pas que tout ce que nous venons de vous présenter est l’unique façon de considérer ce thème. Nous partageons simplement ici la compréhension que l’association (éclairée par son pasteur référent) a des sujets liés à la louange et l’adoration à la lumière des Ecritures et de l’Esprit saint qui nous conduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *